Trancher et imprimer un fichier avec Cura dans Repetier Host

Une fois le fichier 3D chargé (voir Utilisation de Repetier Host), il faut le trancher, c'est à dire calculer les trajectoires de chaque point du modèle à imprimer.

Pour cela, il est possible dans Repetier Host d'utiliser Cura ou alors Slic3r. Cette page traitera d'une impression avec Cura.

Dans l'onglet Trancheur, il faut tout d'abord choisir quel trancheur utiliser, ici CuraEngine :

Une fois CuraEngine sélectionné, il faut régler les paramètres d'impression en fonction de la pièce et des besoins :

1 - Configuration Impression

de base, après l'importation des configurations Cura, seule la configuration STANDARD est disponible. Il est cependant possible de faire ses propres configurations dans un second temps.

2 - Adhesion Type

Ce paramètre permet de régler la première couche, afin d'optimiser l'adhésion de la pièce sur le plateau en augmentant la surface de contact.

Avec le choix Aucun, rien n'est ajouté à la pièce pour qu'elle puisse adhérer au plateau :

Avec le choix Brim, une couche plus large vient toucher le bas de la pièce afin d'augmenter la surface de contact :

Avec le choix Raft, il y a 3 couches de matière avant de démarrer la pièce qui font un réel socle pour bien maintenir l'impression sur le plateau. Ce choix est plutôt conseillé sur de l'ABS et rarement sur du PLA :

3 - Qualité

Ce réglage permet tout simplement de définir l'épaisseur des couches pour l'impression. Les réglages peuvent varier de 50µm par couche à 250µm voire 300µm.

Un réglage très fin permettra une très bonne qualité d'impression, cependant le temps d'impression sera majoré. A l'inverse, un réglage plus épais permettra de gagner du temps, mais l'impression sera plus grossière.

Un réglage fin permettra surtout de réduire l'effet escalier sur les pentes ou les arrondis :

On voit bien ci dessus, le réglage de 50µm permet une qualité bien meilleure et plus lisse sur la pente que le réglage à 250µm. Mais attention la pièce en 250µm prendra environ 1h30 pour s'imprimer contre 7h en 50µm !

4 - Support Type

Il est possible de configurer une génération automatique de supports lors de l'impression, ce qui est très utile pour des pièces ayant un porte à faux au dessus du vide. En effet, si le porte à faux est trop prononcé ou trop long, alors le filament va tomber et l'impression sera un échec.

Avec Aucun support, la pièce sera imprimée telle quelle, sans ajout de matière :

Avec des supports en mode Touching Bed, seules les parties qui nécessitent des supports au dessus du plateau auront des supports, les autres n'en auront pas :

Enfin, en mode Everywhere, toutes les parties qui ont besoin de supports en auront :

5 - Vitesse

La vitesse d'impression est gérée depuis un curseur qui va augmenter la vitesse générale de l'impression. Attention car une vitesse élevée va dégrader la qualité des détails sur les pièces à imprimer. Un réglage médian est souvent à privilégier, mais des essais à haute vitesse peuvent être réalisés en fonction des pièces imprimer.

Pour certaines pièces assez hautes et fines, il est conseillé de réduire les vitesses d'impression pour que les couches aient le temps de refroidir et de durcir avant de passer à la couche suivante.

6 - Densité Remplissage

La densité du remplissage permet d'aérer plus ou moins l'intérieur de la pièce à imprimer. Plus le remplissage sera élevé, et plus la pièce sera résistante. En contrepartie, elle consommera plus de matière et le temps d'impression sera plus long. Aussi, plus le remplissage sera élevé et plus les tensions internes seront fortes et les risques de déformations géométriques seront importants.

Il est conseillé de ne pas dépasser 70% de remplissage.

Une pièce standard aura un remplissage d'environ 20% et une pièce que l'on veut rendre résistante aura un remplissage d'environ 50%.

7 - Réglages filament

Les réglages de filament permettent de choisir les bons réglages de température de plateau et de buse pour que la matière s'imprime bien. Il faut donc choisir les réglages correspondants à la matière qui a été installée pour réaliser l'impression.

Une fois que tous les réglages ont été sélectionnés, il faut cliquer sur Trancher avec CuraEngine :

Le temps de tranchage peut varier de quelques secondes à quelques minutes en fonction de l'ordinateur, la taille de la pièce et sa complexité.

Une fois que le fichier est tranché, l'onglet Pré visualiser impression est disponible :

  1. Editer G-Code : pour les utilisateurs avancés, cela permet de voir le fichier GCODE qui a été généré et éventuellement de contrôler ou modifier des paramètres de démarrage
  2. Sauvegarder : permet d'enregistrer le fichier d'impression sur le PC au format .gcode (par exemple pour le mettre sur carte SD ou serveur d'impression)
  3. Temps d'impression : c'est une estimation mais sur les impressions de moins de 10 heures c'est généralement assez fidèle.
  4. Filament nécessaire : c'est la longueur de filament qui sera utilisée pour réaliser cette impression.
  5. Visualisation : il est possible ici de visualiser l'impression dans le détail, soit avec l'option Montrer tout, qui affiche la pièce complète, Montrer une couche, qui permet de ne montrer qu'une seule couche avec les curseurs ou alors Montrer les couches avec les deux curseurs, pour afficher un intervalle de couches. Cet outils est pratique pour les pièces un peu complexes, afin de vérifier que le tranchage s'est bien passé.

Une fois que tout est OK, il faut cliquer sur Démarrer Travail pour lancer l'impression :

La tête va être mise en chauffe ainsi que le plateau et une fois que les températures seront OK, l'impression va démarrer.

Quand l'impression est en cours, les boutons sur Repetier changent :

  1. Pause Travail : permet de mettre en pause l'impression
  2. Stopper Travail : pour arrêter le travail d'impression
  3. Arrêt d'Urgence : faire une réinitialisation de la carte et stoppe immédiatement l'imprimante (pratique quand le plateau est mal réglé pour éviter de l'abîmer par exemple)

Les fonctions de pause et d'arrêt attendent que la carte de l'imprimante ait fini les mouvements qu'elle a en mémoire. En fonction des fichiers cela peut être plus ou moins longs (jusqu'à 30 secondes certaines fois).

Pendant l'impression, il est possible de modifier les températures, vitesses, etc (voir onglet_controle_manuel)

Au début de l'impression il faut vérifier la qualité de la première couche imprimée, notamment la hauteur et l'adhésion et à la fin de l'impression vérifier la qualité des pièces imprimées et analyse des problèmes.

Enfin, il faut décoller les pièces à la fin de l'impression, en fonction de la préparation du plateau.